Pour un département qui s’occupe des Landais

S’occuper de tous, tout au long de la vie. Notre priorité départementale est de faciliter un parcours de vie (enfance, logement, vieillesse, etc…) tout en faisant émerger des filières innovantes et locales. Donc de l’emploi.

Aller à : enfance – jeunesse – personnes âgées et vulnérableshabitat – insertion/emploi – transports – sports – culture.

Enfance

Un département chef de file
Petite enfance

Un département qui s’occupe de la petite enfance

21.000 enfants de – de 6 ans, dont 12.000 de – de 3 ans.

Le Département est chef de file de la protection de l’enfance. Nous voulons un renouvellement rapide avec tous les partenaires (CAF, MSA, élus, professionnels, familles…) du Schéma Départemental de l’Enfance (qui aurait dû être fait en 2013) et redéfinir ainsi des orientations adaptées à l’évolution des besoins démographiques et géographiques ainsi qu’aux besoins des enfants et des familles.

Nous demandons à ce que le Département soit moteur pour mettre en place un véritable Plan Crèches (les 1.200 places actuelles sont nettement insuffisantes) et chercher toutes les solutions innovantes avec tous les acteurs (élus, CAF, assistants maternels, associations, parents…). Un objectif: répondre à la demande des familles de modes de garde collective, incluant les besoins pour les enfants présentant un handicap.
Nous voulons continuer à structurer la PMI (Protection maternelle et infantile) autour de ses actions essentielles de dépistage et de prévention, à toujours renforcer les missions de protection de l’enfance au sein des structures et avec tous les professionnels engagés dans ce secteur.

Jeunesse

Numérique / Jeunesse
Un département qui s'occupe de la jeunesse

Pour un département soucieux de sa jeunesse

Lancée en 2001, l’opération “un collégien, un ordinateur“ devrait faire l’objet d’un audit. Comment réduire le poids des cartables, mieux impliquer les équipes éducatives, adapter les moyens aux évolutions technologiques?
Pas de sujet tabou : l’accès et la maîtrise du numérique sont essentiels, mais assurons-nous que son déploiement est optimisé et au meilleur coût.

Nous souhaitons créer un portail internet exclusivement dédié aux jeunes et regroupant les informations dont ils ont besoin, en lien avec les communes et les bureaux information jeunesse : jobs d’été, offres de service civique, santé & bien être, logement, formation et insertion professionnelle, loisirs, offres de baby-sitting…

Service civique

Une chance de s’épanouir ! Trop peu développé à l’heure actuelle, ce dispositif permet aux jeunes de s’engager dans les actions départementales. Nous souhaitons que 50 missions soient ouvertes : ambassadeur de gestes éco-citoyens dans les collèges, accompagnateurs de personnes âgées et handicapées, mission dans le tri des déchets, actions de sensibilisation sur les addictions, etc…

Faire ses études

Nous souhaitons poursuivre les investissements dans les collèges.
Construisons de nouveaux collèges où c’est nécessaire, moderniser les équipements selon un plan pluriannuel.

Les jeunes Landais ont un attachement très fort à leur territoire. Agissons sur tous les leviers pour leur permettre de faire leurs études supérieures dans les Landes (développement de l’enseignement et de la formation à distance). Favorisons les conditions de retour pour y travailler après leurs études.
Maintenons l’aide aux apprentis.

Personnes âgées & personnes vulnérables

Pour un département qui s'occupe des personnes âgées et vulnérables

Pour un département qui s’occupe des personnes âgées et vulnérables

Les besoins liés au vieillissement de la population, et donc au soutien des personnes âgées, seront grandissants et divers selon le degré d’autonomie : 43 000 landais de + de 75 ans en 2014, 88 000 en 2040. Nos ambitions : rattraper les retards, et permettre des parcours innovants et adaptés, jamais développés jusqu’ici

Logement

La quasi disparition des logements foyers, souvent transformés en EHPAD, a enlevé toute solution intermédiaire de logement plus adapté que le domicile. À nous de rendre possible un parcours résidentiel pour les seniors autonomes, ou moins autonomes s’il est souhaité.

Aidons à adapter les logements pour rester chez soi dans de bonnes conditions.

Mettons en œuvre une opération par appel à projet “Habitat regroupé“ pour créer des logements adaptés, sécurisés, permettant aux seniors de rester dans leur village tout en se rapprochant des services, et de ne plus être seuls.

Aidons à la création de logements en Résidence Services, en contrepartie de loyers accessibles (zones urbaines).

Étudions toutes les solutions innovantes tels les co-logements, permettant à plusieurs couples de vivre en colocation avec des services adaptés quotidiens.

Services développés auprès de ces publics

Accompagnons les CIAS, CCAS et les associations, dans le développement des services à domicile (baluchonnage, aide de nuit, aide de week end…)

Fédérons-les autour de prises en charge cohérentes, homogènes et qualitatives, par la formation, l’évaluation.

Organisons un soutien aux aidants plus performant, pour rompre leur isolement, les former et les informer.

À court terme, créons des places d’accueil de jour et d’hébergement temporaire dans les zones dépourvues, indispensables au soutien des aidants.

À moyen terme, augmentons a minima de 15% le nombre de places en EHPAD pour au moins rattraper le retard pris, le maintien à domicile ne pouvant être la seule solution pour les dépendances lourdes.

Développons à l’échelle départementale un réseau innovant entre services à domicile, EHPAD , professionnels de santé, hôpitaux pour une plus grande efficacité.

Maladies d’Alzheimer et apparentées

Une attention particulière doit être apportée pour une maladie complexe et déroutante pour les familles et qui atteint 6.500 Landais aujourd’hui. Pour seulement 250 places en petites unités spécialisées dans les EHPAD.

Le Village landais Alzheimer prévu à Dax ne répondra pas à tous les besoins et à toutes les situations.
Augmentons le soutien à domicile en poursuivant avec l’Agence Régionale de Santé le déploiement d’équipes spéciales Alzheimer.

Mettons en place un appel à projet associatif pour développer des solutions d’accueil de jour et soulager les aidants.

Étudier et mettre en oeuvre toutes solutions de petites unités d’accueil spécialisées, de co-logements sécurisés permettant de rester près de la famille et de son environnement habituel.

 

Personnes handicapées

La Maison landaise pour le handicap (MLPH) est un outil précieux et doit être une véritable plateforme interactive et évolutive. En plus des dispositifs décrits au dessus (logements, aides à domicile.. ) applicables aussi aux handicapés, créons des structures d’accueil et de formation manquantes pour les jeunes, ainsi que des structures d’hébergement pour les handicapés vieillissants. L’accès à l’emploi, au sport et à la culture doit être une priorité.

 

Habitat

Des objectifs ambitieux

5.000 habitants de plus par an, ce n’est pas le fruit d’une politique – toute la frange atlantique et son intérieur sont attractifs – mais le début d’une politique : comment loger des Landais de plus en plus nombreux, alors que les prix du foncier et de la construction ont explosé?

LOGEMENT social

75% des familles landaises entrent dans les critères du logement aidé. Et les modèles existent pour des petits ensembles parfaitement intégrés. Nous souhaitons 5.000 nouveaux logements aidés d’ici la fin du mandat, pour bénéficier aux plus démunis, aux entrants dans la vie active, aux personnes seules et/ou âgées.

Concertons-nous avec le monde de l’entreprise et de l’artisanat pour élaborer et construire ces projets avec des matériaux locaux. Du travail pour nos entreprises, en particulier celles qui s’engagent dans l’apprentissage (voir Insertion).

Aides à la pierre

Le parc locatif privé est possédé dans les Landes en grande majorité par des bailleurs d’un seul logement qui ont du mal à entretenir, rénover, isoler leur bien. Le Département devrait encourager les communes et intercommunalités à déployer des dispositifs d’aides.

Les programmes menés par le Département et ses structures annexes, ou qu’il soutient, devraient être tournés vers la production de logements autonomes. Le coût de l’énergie est de plus en plus lourd pour les ménages, les logements doivent produire leur propre énergie.

Insertion / emploi

Des clauses d’insertion systématiques
Pour un département qui aide à l'insertion des personnes en difficulté

Pour un département qui aide à l’insertion des personnes en difficulté

Ces dispositifs permettent d’inclure dans les marchés publics des obligations d’embaucher, le temps dudit marché, des personnes peu qualifiées et éloignées de l’emploi. Un moyen très efficace pour sortir les gens du chômage et acquérir une formation. Avec un budget d’investissement 10 fois moindre, Mont-de-Marsan Agglomération Agglomération réalise 25.000 heures d’insertion / an, soit 10 fois plus que le Département dans son ensemble!
En imposant ces mesures dans les marchés publics départementaux, un premier objectif peut être lancé : 50 000 heures d’insertion par an d’ici 3 ans.

Apprentissage

Devraient être aussi imposées dans les marchés publics des engagements des entreprises pour privilégier l’apprentissage et la formation par alternance.

Chantiers école et chantiers formation

Ces deux dispositifs simples, pragmatiques, et qui ont fait leurs preuves ailleurs, doivent être encouragés et mis en place.
Le chantier école permet aux demandeurs d’emploi les plus en difficultés d’un territoire, de bénéficier d’une action de formation qualifiante adaptée.
Le Chantier formation privilégie lui l’apprentissage par la pratique, quelque soit le niveau de base.

 

Transports

Mobilité de la jeunesse
Pour un département qui renforce son nombre d'aire de covoiturage

Pour un département qui renforce son nombre d’aires de covoiturage

Maintenons le transport scolaire gratuit et toutes les aides à la mobilité pour tous les jeunes.

Réseau XL’R

Poursuivons le développement du réseau XL’R et travaillons à l’interopérabilité.

Aires de covoiturage

Nous aimerions voir tripler le réseau actuel des aires. Concevoir ce réseau avec les intercommunalités pour une parfaite adaptabilité avec les trajets travail / domicile.

 

Sports

Rester le premier département sportif de France

UNe vaste concertation avec les élus
Surfeur à Capbreton

Pour un département qui aide à la pratique du sport

Ainsi qu’avec les comités, fédérations, associations sportives, licenciés et les bénévoles. Il nous faut en particulier :
– mettre en cohérence les événementiels créés ou soutenus,
– réfléchir à l’utilisation optimale des espaces, sites sportifs et itinéraires,
– définir un schéma départemental des infrastructures sportives, cohérent et compatible avec l’évolution des finances des collectivités.

Développement du sport

Modernisons le régime d’aides aux sports afin de cibler de grandes priorités : la dimension éducative du sport, son importance dans la santé publique, les besoins spécifiques en équipement de certains sports, l’accès au sport à tous les âges et aux handicapés.

Soutenons et aidons à structurer nos sections professionnelles (basket, rugby) qui sont les
ambassadeurs du département : soutenons l’évolution de leurs équipements et promouvons leurs réseaux de sections jeunes et espoirs sur les territoires.

Culture

Continuer d’investir, mais mieux
Abbaye de Saint-Sever, Landes

Pour un département soucieux de sa culture et de son patrimoine

Un investissement départemental important. Nous demandons à poursuivre cet effort à budget constant.

Ré-évaluons la politique culturelle. En maintenant cette ambition budgétaire, un audit interne devrait être lancé afin d’évaluer cette politique et permettre de redéfinir, avec tous les acteurs de ce secteur et les autres collectivités, des orientations claires, contractualisées pour 5 ans.

Schéma Départemental des Enseignements Artistiques: adopté en 2007, il n’a jamais été réévalué. Nous voulons repenser le fonctionnement des structures départementales et leurs liens avec les structures associatives afin de faire bénéficier à davantage de jeunes Landais d’un enseignement adapté et de qualité.

Sites patrimoniaux : nous aimerions que le Département revoie sa politique de promotion et de programmation, ainsi que l’accueil des classes (aujourd’hui trop faible) sur ces sites.

 

Couleurs Landes veut aussi un département à l’écoute, et un département qui prépare l’avenir.