Canton du Coteau de Chalosse

Carte d’identité

Population: 23 700 habitants
Superficie: 499km²
Densité: 47 habs/km²
Communes: 50

Élus du canton
Henri Emmanuelli
> remplacé par Didier Gaugeacq
Odile Lafitte

EPCI
CC Côteaux & Vallée des Luys
CC Mugron
CC Montfort-en-Chalosse

Bureau centralisateur
Montfort-en-Chalosse

Situation géographique
Situation géographique du canton du Coteau de Chalosse

Le canton du Coteau de Chalosse regroupe les anciens cantons de Mugron, d’Amou, et de Montfort-en-chalosse.

Situé au sud du département, c’est un canton à l’économie rurale et agricole.

Il est limitrophe du département des Pyrénées-Atlantiques.

Bergouey, Canton du Côteau de Chalosse
Bergouey, Canton du Côteau de Chalosse

Communes du canton de Coteau de Chalosse

Carte du canton de Coteau de Chalosse

Carte du canton de Coteau de Chalosse (cliquez dessus pour l’agrandir) – © OpenStreetMap

Aucune commune ne dépasse les 2500 habitants.
En majuscule, les communes anciennement chefs-lieux de canton.

AMOU, Argelos, Arsague, Baigts, Bassercles, Bastennes, Bergouey, Beyries, Bonnegarde, Brassempouy, Cassen, Castaignos-Souslens, Castelnau-Chalosse, Castel-Sarrazin, Caupenne, Clermont, Doazit, Donzacq, Gamarde-les-Bains, Garrey, Gaujacq, Gibret, Goos, Gousse, Hauriet, Hinx, Lahosse, Larbey, Laurède, Louer, Lourquen, Marpaps, Maylis, MONTFORT-EN-CHALOSSE, MUGRON, Nassiet, Nerbis, Nousse, Onard, Ozourt, Pomarez, Poyanne, Poyartin, Préchacq-les-Bains, Saint-Aubin, Saint-Geours-d’Auribat, Saint-Jean-de-Lier, Sort-en-Chalosse, Toulouzette, Vicq-d’Auribat

 

Candidats Couleurs Landes du canton du Coteau de Chalosse en 2015
Florence Bergez et François Lafitte, candidats du canton du Coteau de Chalosse

  • Florence Bergez Afficher +

    À 46 ans, cette landaise de naissance, mariée à un agriculteur est maman de 4 enfants. Florence est secrétaire administrative à la maison de retraite d‘Amou. Elue depuis 2008, elle est 1ère adjointe au maire d‘Amou depuis 2014 et présidente du comité des fêtes de sa commune.
    Très impliquée dans la vie de son village, elle souhaite continuer à oeuvrer pour la collectivité au niveau du canton. Florence a une idée claire de l’action du conseil départemental : “Le Département doit se recentrer sur ses compétences et priorités premières, le social en particulier. C’est pourquoi, l’accueil, les prestations, la prise en charge des personnes âgées et des enfants sont des ambitions à privilégier face à d’autres qui ne sont pas de son ressort. Je souhaite participer au sein de cette collectivité à la mise en place de projets en apportant mes connaissances dans le social“.
    Pour elle, le département des Landes doit également participer à l’activité économique « en ne fermant pas la porte aux projets portés par le secteur privé, et en privilégiant la richesse économique existante du territoire rural dans lequel nous évoluons« .

    • Remplaçante : Marie-Pierre Declerc-Marescaux
  • François Laffite Afficher +

    Né à Peyrehorade, âgé de 56 ans, marié à une infirmière et père de 3 enfants, François a suivi une formation d’ingénieur en agriculture. Il s’installe comme agriculteur en 1980 et produit des kiwis et des céréales. Avec des collègues agriculteurs, il crée une coopérative agricole SCAP Kiwifruits de France à Labatut, et reprend l’activité de la Coopérative Fruitière d’Amou. Aujourd’hui, président de la coopérative et du groupe PRIMLAND/SCAAP (100 salariés, 33M€) qu’il a spécialisé dans le commerce et l’exportation de fruits et légumes. Il exerce aussi plusieurs mandats professionnels locaux (bureau de la CCI des Landes), régionaux et nationaux dans la filière agro-alimentaire. “Ma décision de me porter candidat à l’élection départementale sur le canton de Coteaux de Chalosse tient à plusieurs raisons :
    – La première est que je suis très sensible à ce que les électeurs puissent avoir le choix entre des candidats et puissent décider quel sera leur représentant. C’est un principe fondamental du bon fonctionnement de notre démocratie.
    – La deuxième raison est que l’alternance politique est bénéfique à l’action publique. De nouveaux élus, de nouvelles idées permettront d’ouvrir notre Département.
    – La troisième raison est mon attachement très fort au monde rural. Nous voyons bien émerger aujourd’hui des orientations politiques des “urbains“ qui sont très éloignées des préoccupations des “ruraux“. Cela se voit dans les textes de lois qui sont proposés, des orientations de financement vers les métropoles régionales et les actions sociales en cours. Je souhaite que nous puissions profiter de cette élection départementale majeure pour redonner de la lisibilité à l’action publique locale en faveur de notre monde rural ! Nous ne voulons pas d’une action de la collectivité uniquement tournée vers le passé, qui enferme la Chalosse sur son Histoire. Nous souhaitons nous appuyer sur notre riche passé pour regarder l’avenir et créer une dynamique collective, inventive, tournée vers l’investissement et la compétence des personnes, avec la participation de tous, quelques soit son origine, son activité ou son appartenance politique“.

    • Remplaçant : Alexis Deslogis

Élections départementales 2015 dans ce canton

Au 1er tour, le binôme Couleurs Landes a réuni 25,2% des voix, face au PS (50,7%) et au FN (14,3%).

Le PS ayant conquis plus de 50% des suffrages exprimés au premier tour, ses deux candidats ont donc été élus.
Toutefois, il est à noter que, dans son fief, Henri Emmanuelli a perdu plus de 20 points entre 2008 et 2015.

Autres cantons des Landes

Gagnés par Couleurs Landes : Adour-ArmagnacGrands LacsMarensin sudMont-de-Marsan 1Mont-de-Marsan 2
Non gagnés : Chalosse-TursanCôte d’Argent – Dax 1Dax 2Haute Lande ArmagnacOrthe & ArrigansPays morcenais-tarusatePays tyrossaisSeignanx