Rapport 2016 sur le Développement durable du Département (G. Darrieussecq)

En février 2017, Geneviève Darrieussecq intervient sur le rapport Développement Durable du Département des Landes, validé en séance plénière.

Ce document est très intéressant et très bien fait parce qu’il compile les actions du Département dans tous ces domaines.

Je suis plus dans la question, pour l’avenir, dans la lutte contre le changement climatique et la protection de l’atmosphère. Nous avons vécu plusieurs périodes de pollution importante dans ce département puisque nous étions en alerte pollution. C’est une vraie question parce qu’on a vraiment l’impression d’être dans un département rural, avec beaucoup de forêts…

C’est une vraie question. Quelle est l’incidence de la circulation automobile et poids lourds en particulier, et quelle est l’incidence de la combustion du bois puisque cela fait partie des énergies dites renouvelables qui ont été favorisées pendant des années et qui ont même été encouragées dans le département ? On s’aperçoit que cela a des effets non négligeables dans la pollution atmosphérique aux particules fines dans ces périodes hivernales.

C’est juste une question et il serait intéressant que nous puissions travailler à des orientations qui aillent dans le sens d’une amélioration. On a vraiment l’impression que notre département est un département vert et cela m’ennuie beaucoup que nous ayons ces problèmes de pollution aux particules fines dans ces périodes hivernales. Comment arriver à modifier ces éléments ?

Réponse de M. Carrère :  Je voudrais simplement rappeler que nous aussi, département rural, sommes rattrapés par ces problèmes de particules fines. Cela fait partie des questions que nous serons amenés à envisager dans le cadre d’une organisation globale, mais nous ne sommes pas les seuls acteurs à pouvoir impacter cette organisation ou cette réorganisation. Effectivement, il manque peut-être d’arbres, mais on constate que dans des endroits où il y a des forêts, mais également des montagnes où soi-disant l’air est pur, les gens n’arrivent plus à respirer.
Un vaste débat est d’ailleurs lancé dans le cadre des prochaines échéances présidentielles où le côté développement économique et environnement sont largement associés. Cela fait partie des choses que nous devons travailler.