Collège d’Angresse (G. Darrieussecq)

Suite à l’intervention d’Anne-Marie Dauga lors de la DM2 2016, Geneviève Darrieussecq s’exprime pour repréciser la position du groupe Couleurs Landes au sujet du collège d’Angresse, notamment sur la pertinence d’un tel investissement, alors que le besoin ne se fait pas sentir.

Simplement pour vous dire : la question posée par Anne-Marie Dauga n’est pas quelque chose de nouveau. J’avais déjà – me semble-t-il lors du débat sur les orientations budgétaires – évoqué cette question en demandant si des études précises avaient été réalisées.
Il faut remettre ça à sa place, ce n’est pas un combat politicien local. Je crois que nous avons toujours dit que le département s’occupait bien de ses collèges, sur ce plan là je n’ai pas de soucis avec cela, et pas un mot ne sera retiré de cette affirmation.

Néanmoins, ça ne nous empêche pas de réfléchir, et ce qu’a rapporté Anne-Marie Dauga est aussi une réalité. Alors vous nous dites « non, nous on pense que la population croît et qu’il y a une augmentation des élèves dans les collèges », et ce qui ressort de notre part ou des études que nous avons menées de notre côté, c’est que ce n’était pas le cas. Alors il y a des faits, donc il serait bon d’étudier ces faits de façon très particulière. Et il n’est pas question de renoncer complètement à un collège, mais c’est quand même un investissement de 17 millions d’euros, mais faut-il le faire l’année prochaine ou dans les 2 ans qui viennent, ou si sa création peut être décalée, car vous savez bien que les APCP (autorisations de programme/crédits de paiement) ça se décale si on le souhaite. La question était de savoir si véritablement il était complètement justifié, dès maintenant, au vu des chiffres que nous avons – mais qui sont peut-être faux mais à ce moment il faudrait que nous confrontions nos chiffres – […] Il n’y a pas de combat politicien à avoir là-dessus, c’est juste une question de bon sens, et je crois que c’est une question que nous pouvons nous poser, sur la création de ce nouveau collège. Et nous nous abstiendrons sur cette ligne.

Intervention du 7 novembre 2016 à Mont-de-Marsan, pas encore écrite sur le procès-verbal de la séance DM2 2016.