Convention passée avec la Poste (G. Darrieussecq)

Lors de la DM2 2016, Geneviève Darrieussecq s’exprime au sujet de la convention passée entre le Département des Landes et la Poste.

Une réflexion sur la convention passée avec la Poste: ce projet de recherche est bien sûr séduisant.

Je le redis et je l’avais déjà dit une première fois : il doit s’articuler avec les projets de développement déjà en cours sur le territoire, particulièrement Santé Landes (territoire de soins numériques), parce que s’il y a bien des personnes âgées qui n’ont pas de pathologies chroniques prises en charge par Santé Landes – c’est assez rare –, il y a quand même une majorité de personnes âgées isolées qui sont atteintes de ces pathologies. Il faudra bien que ces deux projets de recherche-développement s’articulent à un moment donné, car il me semble inefficace de ne pas être dans la transversalité, et d’être uniquement en silos dans ce type de recherche. Le comité de pilotage sera utile dans ce sens là et peut-être pourra étudier ces approches entre les deux sujets de recherche.

Et deuxième chose: j’ai bien lu dans la convention qui nous lie à la Poste que le fruit de ces recherches-développement seront en fait la propriété entière de la Poste, et objet à commercialisation après de la part de la Poste. Je ne sais pas s’il y avait quelque chose à rajouter sur notre territoire, si nous avions participé à ce projet de recherche financièrement, s’il pouvait y avoir un retour sur investissement ?

Intervention du 7 novembre 2016 à Mont-de-Marsan, pas encore écrite sur le procès-verbal de la séance DM2 2016.