Interaction entre les services de La Poste et Santé Numérique, en faveur des personnes âgées (G. Darrieussecq)

Lors de la DM1 2016, Geneviève Darrieussecq, présidente du groupe Couleurs Landes, pose une réflexion et des questions au sujet de la nécessité d’une coopération entre le service proposé par La Poste, et Territoire de Soins Numériques.

 

Une réflexion et peut-être des questions à propos de la déclaration d’intention signée avec tambours et trompettes avec La Poste et son Président Directeur Général.
En dehors de l’intérêt que peut avoir ce travail avec La Poste, qui est une société qui cherche à évoluer compte tenu de la diminution de son activité première qu’est le courrier et qui a une forte pénétration dans les territoires qui est tout à fait intéressante, je pense qu’il faut articuler cette expérimentation avec ce qui est expérimenté sur le territoire, par exemple le Territoire de Soins Numérique où, je le rappelle, l’Etat a injecté 10 M€ pour développer cette plateforme de services au service des personnes âgées et des porteurs de maladies chroniques, et où il s’agit de développer des outils numériques de mise en relation entre les personnes âgées ou les personnes malades, les services médicaux, les médecins, les paramédicaux et les services médico-sociaux.

J’ai peur que l’effet silo entraîne l’inefficacité de tout ce que l’on veut mettre en place et je pense qu’il faut une véritable coordination entre toutes ces recherches et le développement d’outils au service de la personne âgée à domicile, qu’elle soit malade ou en bonne santé (parce qu’elles ne sont pas toutes malades), mais elles ont souvent besoin de services à domicile, et notamment une coordination avec tous les services médico-sociaux qui, au quotidien, vont chez les personnes âgées, isolées bien souvent, dès qu’elles ont un peu de dépendance.

Je ne sais pas si une coordination sera prévue. Il faut véritablement des services complémentaires et non pas une multitude de services qui n’auraient pas de lien entre eux et qui perdraient un peu, et l’usager, et les familles, et les aidants, et qui donneraient un manque de visibilité à toute cette approche qui est importante, au service des personnes âgées.

Bien entendu, ces opérations seront une réussite quand les réseaux numériques seront intégralement déployés et que la téléphonie mobile pénétrera tous les territoires.