Enveloppe globale nationale d’aide aux agriculteurs (C. Gonthier)

Dans le cadre de l’examen du Budget Primitif 2016, Chantal Gonthier intervient au sujet de l’enveloppe globale nationale dédiée à l’aide aux agriculteurs.

 

Le rapport présenté est complet et clair. Je voudrais juste enlever, peut-être, une espérance qui pourrait se situer au niveau des prises en charge de cotisations. L’enveloppe globale nationale de 50 € annuels a été répartie très récemment puisque l’arrêté est sorti il y a une dizaine de jours. L’enveloppe Landes est à hauteur de 1,2 M€. Pour vous donner un ordre de grandeur, cela représente une prise en charge de cotisation d’environ 800 € par éleveur, si on répartissait de façon uniforme, ce qui ne va pas sauver grand monde.

D’habitude, on le fait en deux fois, au printemps et en fin d’année parce que cela permet à ce moment-là de relever les compteurs sur tout ce qui est aléas climatiques, sécheresse, etc. Là, ils ont réparti les 50 M€ annuels il y a quinze jours et, malheureusement, sur l’Influenza aviaire, n’ont été réservés que 4,5 M€ sur ces 50 M€, alors que le département des Landes seul demandait plus que cela. En fait, ce sont les éleveurs et surtout les Bretons qui ont bénéficié de cette enveloppe.

H.EMMANUELLI – Qui a fait cette répartition ?
C. GONTHIER – Le Ministère de l’Agriculture en concertation avec la Caisse Centrale MSA. […]
C’est 4,5 M€ au niveau national. Pour les Landes, c’est 1,2 M€. Si on divise par le nombre d’éleveurs, cela fait 800 € de prise en charge de cotisation pour chaque éleveur. […]
Le choix a été fait de porter le dossier, principalement au niveau de la Grande Région. Les Départements nous ont soutenus et je vous en remercie. Il n’y a pas de souci de ce point de vue-là. Pour la MSA Sud Aquitaine, nous avions sur ce dossier l’appui du Président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques, ainsi que le vôtre. Nos voix n’ont pas suffi.